Home » Product » Histoire, Mémoire et Economie politique dans la fiction de Toni Morrison

Histoire, Mémoire et Economie politique dans la fiction de Toni Morrison

Cette étude s’intéresse à l’histoire, à la mémoire et à l’économie politique dans l’œuvre de Toni Morrison. Sans être historienne, Morrison essaie de réécrire l’histoire de la communauté africaine américaine afin de l’insérer d’abord dans l’agenda historique de l’Amérique avant de l’exposer à la civilisation de l’universel. Contrairement à la thèse de Karl Marx stipulant […]

ISBN: 978-9975-3226-9-0

51.50

Additional information

Author

ISBN

978-9975-3226-9-0

Language

Number of pages

315

Publisher

Publication year

Description

Cette étude s’intéresse à l’histoire, à la mémoire et à l’économie politique dans l’œuvre de Toni Morrison. Sans être historienne, Morrison essaie de réécrire l’histoire de la communauté africaine américaine afin de l’insérer d’abord dans l’agenda historique de l’Amérique avant de l’exposer à la civilisation de l’universel. Contrairement à la thèse de Karl Marx stipulant que le moteur de l’histoire c’est la lutte des classes, cette étude montre que l’on peut faire l’histoire tout en se passant de l’érection des classes sociales. C’est d’ailleurs en cela, que réside la force du message de Morrison qui, à travers ses écrits, lutte contre le racisme et lance un appel aux valeurs universelles telles que l’amour, la dignité humaine, l’esprit de solidarité qui peuvent être considérés comme les seuls gages pour une paix sociale durable. Cette étude présente aussi un intérêt particulier à certaines techniques narratives qui rapprochent l’œuvre de Morrison de l’africanisme. On y note par exemple une forte présence du discours oral qui renvoie à la culture africaine comme la chanson et le nom qui rappellent souvent des moments ou des événements historiques. Enfin, à travers cette étude, le lecteur peut comprendre que Morrison prend l’écriture comme un moyen pour faire de la politique. Dans le but de lutter contre l’érection des classes sociales causées par la recherche de profits (par exemple la relation entre les maîtres et les esclaves ou entre les bourgeois et les prolétaires), elle valorise ou revalorise la culture noire et appelle le monde au dialogue et à la tolérance pour une cohésion sociale durable.